Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Nord-Kivu : Une nouvelle manifestation contre la Monusco à Beni

Partager :

img 20220802 wa0003

Des jeunes militants des groupes de pression et mouvements citoyens sont descendus de nouveau dans la rue, lundi 1er août 2022 à Beni, dans la province du Nord-Kivu, pour exiger le départ sans condition et sans délai de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) du sol congolais et réclamer le retour de la paix dans cette région.

Ces manifestants étaient minis de calicots sur lesquels on pouvait lire: ” Monusco dégage dans notre région de Beni”. Cette marche pacifique était dirigée vers le campement de la Monusco à Madiba où sur place ces manifestants, estimés à une centaine, ont été dispersés par les coups de gaz lacrymogène tirés par les éléments de la Police nationale congolaise déployés sur place pour sécuriser les installations de la force onusienne.

Certains manifestants qui se sont confiés à LePotentiel.cd ne jurent que pour le départ de la Monusco du sol congolais, car jugée inefficace dans la restauration de la paix dans cette Zone.

« Nous sommes descendus aujourd’hui dans la rue pour exiger le départ de la Monusco et demander à toute la population de se réveiller pour faire partir cette force. Les Casques bleus onusiens sont inefficaces dans notre région où les groupes armés nous égorgent à la barbe des Casques blues onusiens. C’est pourquoi nous demandons au président de la République d’écouter le cri des habitants de la province du Nord-Kivu qui ne veulent plus de la Monusco », a déclaré un manifestant qui portait une banderole rouge à la tête.

Pour la journée de ce lundi, toutes les activités ont été paralysées au centre-ville de Beni à la suite de cette manifestation.
Des boutiques, magasins et autres maisons de commerce sont restés fermés et même le transport en commun était perturbé.

Par ailleurs, la Société civile forces vives du Nord-Kivu a déploré les tueries de la population civile par les Casques bleus onusiens au cour de différentes manifestations, dont celle enregistrée au poste frontalier de Kasindi, dimanche 31 juillet 2022, et dont le bilan provisoire fait état de 3 personnes tuées et plus 13 autres grièvement blessées.

Notons que c’est la sixième journée des séries de manifestations hostiles â la Monusco organisées sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi