Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Rimer efficacité de la justice avec moyens : Kamuleta fait le point avec Bahati

Partager :

bahati et kamuleta

Conformément aux résolutions de l’assemblée générale du Conseil supérieur de la magistrature tenue il y a quelques semaines à Kinshasa, son président qui est en réalité président de la Cour Constitutionnelle, Dieudonné Kamuleta, bâton de pèlerin en mains, entend exploiter tout les moyens en sa possession pour obtenir entre autre résolution, l’amélioration des conditions de sociale et de travail des sociétaires de l’appareil judiciaire congolais. Ce qui passe notamment par l’amélioration du budget affecté à ce pouvoir.

C’est dans ce contexte qu’il fait inscrire la rencontre du 2 août 2022, au Palais du peuple entre le président de la Chambre haute du Parlement, Modeste Bahati et le président du conseil supérieur de la magistrature, Dieudonné Kamuleta.

Par ailleurs, outre les civilités d’usages, cette rencontre a également servi de cadre pour les deux chefs de corps de faire le point sur un certain nombre de points relatifs à la collaboration entre les deux institutions.

Par ailleurs, cette rencontre qui revêt aussi le sens ordinaire des échanges entre chefs de corps, a été une opportunités pour Dieudonné Kamuleta de faire entendre la voix du pouvoir judiciaire en ce qui concerne la revue à la hausse du budget qui leur est affecté. Car en effet, pour plus d’efficacité attendue du pouvoir judiciaire en raison de la vision du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui se fonde sur l’État de droit, il faudrait doter la justice des moyens conséquents.

A l’issue de cette audience, le numéro 1 de la haute Cour de la République démocratique du Congo s’est exprimé en ces termes: “C’est dans le cadre normal d’échange entre institution. Je venais d’être investi. C’était de bon droit de passer rencontrer le président pour un échange. Je l’ai déjà dit, l’échange de façon générale. Vous savez aussi que comme nous sommes dans les installations de l’autorité budgétaire, c’est dans ce cadre là que j’ai porté la voix du pouvoir judiciaire de telle sorte que pour le budget avenir qu’elle tienne compte de ce pouvoir. Après les assises que nous avons tenues dernièrement. Il y a des résolutions (…)”.

Et de poursuivre : “Nous avons parlé avec le président du Sénat quant aux résolutions qui touchent notre budget. Je crois qu’à ce point là, nous avons trouvé une oreille attentive et nous continuerons à insister pour rencontrer aussi le président de l’assemblée nationale”.

Rappelons que le juge Dieudonné Kamuleta Badibanga a été élu président de la Cour constitutionnelle le mardi 21 juin 2022 par ses pairs juges, à l’issue d’une assemblée plénière élective conformément à l’article 158 alinéa 5 de la Constitution du 18 février 2006 telle que révisée. Il a succédé à Dieudonné Kaluba Dibwe qui a quitté la Cour lors d’un tirage au sort, en même temps que deux autres juges Prince Funga Molima et Polycarpe Mongulu décédé.

Par ailleurs, le président du Sénat s’est vu décerner un diplôme d’ambassadeur pour les bonnes manières et le changement des mentalités par le révérend père Daniel Katona. Cela au nom d’une organisation composée du bureau d’action et d’éveil culturel et la commission de l’éducation chrétienne et épiscopale, ainsi que le Bureau de liaison avec le parlement, une structure de la Cenco.

Récompensé ainsi pour sa volonté politique affichée, sa conduite dans la gestion de la chose publique ainsi que pour son patriotisme, Modeste Bahati s’est dit honoré par ce geste.

Quant à lui, ce diplôme est une charge de plus et un devoir. Car, il entend contribuer en tant qu’ambassadeur, à ce que tout citoyen soit responsable et gère les affaires du pays en homme d’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

1 × 3 =

Voir Aussi