Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

ESU : Les universités du Kivu organisent des journées doctorales à Heal Africa de Goma

Partager :

esu

Du 3 au 5 août 2022 se tiennent les journées doctorales dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Lesquelles s’assignent, entre autres objectifs, de passer en revue les travaux de recherche, des thèses en cours, des candidats futurs professeurs en Médecine dans le cadre du Consortium universitaire pour le troisième cycle en Médecine.

Les candidats proviennent de trois universités qui constituent ce consortium dont l’Université de Goma (Unigom), l’Université Officielle de Bukavu (Uob) en province du Sud-Kivu et l’Université Catholique de Graben (Ucg) située dans la partie Grand Nord du Nord-Kivu.

La tenue de ces journées doctorales a été précédée de l’évaluation des médecins en spécialisation en vue de la validation de leur année de formation.

Pour le professeur ordinaire Tsongo Kibendelwa, coordonnateur du Consortium universitaire réunissant les trois universités de la région pour le troisième cycle  en médecine, l’objectif est d’avoir un nombre important de spécialistes et professeurs en Médecine formés dans la région. Et ceci, pour répondre au déficit de professeurs dans ce secteur et mettre fin au phénomène de professeurs visiteurs.

« Nous passons en revue les travaux des candidats à la thèse d’agrégation en Médecine. Cette première promotion compte 10 candidats répartis dans les départements de Gynécologie-obstétrique, Chirurgie, Pédiatrie, Médecine interne,  Médecine de famille et Ophtalmologie. Leurs thèses seront validées par des promoteurs et encadreurs qui sont des professeurs ordinaires, des professeurs émérites… Les candidats ont été retenus selon les conditions exigées, c’est-à-dire avoir un master avec distinction et être spécialiste dans un domaine donné de la médecine. Ceux qui réaliseront un bon travail de recherche vont atteindre l’objectif visé. Nous allons nous référer aux meilleurs travaux de recherche. Halte à ceux qui font du plagiat », a-t-il averti.

Approche partagée par le professeur Kabesha de la faculté de Médecine de l’Université Officielle de Bukavu (Uob) venu à Goma pour la cause.

De son côté Dr Jonathan Muhindo Lusi, médecin spécialiste en Orthopédie et fondateur de l’Hôpital Heal Africa de Goma, cadre de formation des candidats du consortium pour le pool de Goma, il était plus que temps d’avoir une nouvelle génération des professeurs spécialistes en Médecine, car le besoin est vraiment là, surtout dans l’Est du pays.

« Cette démarche aura un impact positif dans le domaine de la Médecine dans la région. C’est l’âge de la lumière qui commence avec une nouvelle génération des professeurs qui vont former des médecins spécialistes en RDC et pour répondre aux besoins des patients. Nous ne devons toujours pas faire recours à la main d’œuvre étrangère dans ce secteur », a-t-il renchéri.

Le professeur Mughanda, recteur de l’Université de Goma qui a lancé ces journées doctorales, en a appelé à la rigueur dans la recherche qui doit être de mise et le sérieux dans ce travail scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

17 − quatorze =

Voir Aussi