Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Une grande première : La RDC aura bientôt sa propre politique de défense nationale

Suite à la responsabilité lui confiée par le chef de l'Etat et le Premier ministre, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, docteur Gilbert Kabanda Kurhenga, a annoncé la mise en place d’une nouvelle politique de défense nationale en RDC. Une grande première dans ce pays, car cela ne s'est pas vu depuis son accession à l'indépendance.

Partager :

img 20220807 wa0039

Le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, docteur Gilbert Kabanda, a annoncé la mise en place d’une nouvelle politique de défense nationale en République démocratique du Congo. Il a fait cette annonce lors de sa visite rendue aux anciens combattants, le jeudi 4 août 2022, à leur siège situé à Gambela, dans la commune de Kasa-Vubu, à Kinshasa.

Le ministre Kabanda avait à ses côtés, la vice-ministre de la Défense nationale, Séraphine Kilubu Kutuna. L’ambiance était à son comble. Une cérémonie de grande nature rythmée au son de la fanfare militaire. Beaucoup d’émotions aussi.

Devant le docteur Gilbert Kabanda, quelques anciens combattants évoquent leurs vieux souvenirs de participation à cette épopée meurtrière des combats à l’échelle africaine et planétaire. Le ministre prend le temps de les écouter attentivement tour à tour chacun d’entre eux débiter leurs aventures respectives très risquées. Les anciens combattants, sans tabous, décrivent leur vécu quotidien actuel fait des grincements de dents.

Depuis l’indépendance

A son tour et en réponse, l’occasion est propice pour le ministre Gilbert Kabanda de faire plusieurs annonces, notamment la mise en place dans les prochains jours, d’une nouvelle politique de la défense nationale congolaise. Une grande première en RDC, car cela ne s’est jamais réalisé depuis l’accession de notre pays à l’indépendance.

La responsabilité lui est confiée par le chef de l’Etat et le Premier ministre du gouvernement. Selon le ministre de la Défense nationale, les anciens combattants et retraités militaires ne seront plus marginalisés, car le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, a promulgué récemment la loi sur la programmation militaire qui permettra une bonne prise en charge des militaires actifs, des militaires à la retraite et des anciens combattants.

Dispositions pratiques

« (…) Les dispositions pratiques seront prises dans les mois qui vont venir. En attendant, Mme le vice-ministre qui est en charge spécifiquement des anciens combattants va prendre les dispositions pour recenser tous les anciens combattants 40-45 encore en vie et leurs veuves. Au bout de ce recensement, nous saurons comment faire justice de droit à ce que l’Etat doit pour ces serviteurs de la nation. (…) Au nom du président de la République, commandant suprême, du Premier ministre-chef du gouvernement, je dis à ces anciens combattants qui sont sans logement, que le gouvernement, dans les jours qui vont venir, va assurer un logement à chacun de ces anciens combattants et leur logement sera pris en charge par le ministère de la Défense nationale », a déclaré le ministre Gilbert Kabanda.

De son côté, Mme le vice-ministre de la Défense nationale, Séraphine Kilubu, a présenté au ministre Gilbert Kabanda les différentes préoccupations que lui soumettent nuit et jour les anciens combattants et retraités militaires. Elle a, entre autres, cité « l’absence de maitrise des effectifs des anciens combattants et retraités, l’absence d’un document prouvant l’existence de tous les patrimoines des anciens combattants, la mise en dotation de plusieurs patrimoines des anciens combattants sans maitrise de nombre de locataire et de leur loyer mensuel ».

Auparavant, la secrétaire générale aux Anciens combattants, le général-major Symphorose Kabwanga, avait remercié le ministre de la Défense nationale pour cette visite avant de présenter les anciens combattants à cette cérémonie.

Le ministre a, par la suite, procédé à la visite de l’hôpital général de référence de Kasa-Vubu pour s’imprégner des conditions de travail du personnel de santé ainsi que des conditions d’hospitalisation des malades.

Par après, les pagnes, sacs de farine de maïs et une enveloppe ont été distribués sans discrimination à tous les anciens combattants et retraités militaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi