Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Cinq questions à Yannick Nseki Ndonzuao (*)

Partager :

img 20220817 wa0027

1.Quelle est la vision de votre structure « Dynamique Congo » ?

La vision de la Dynamique Congo A.S.B.L est celle de soutenir, de manière générale, et à chaque niveau de pouvoir, les dirigeants de la République démocratique du Congo, en commençant par le président de la République jusqu’au bas de l’échelon, et aussi de critiquer les actions posées par ces dirigeants par rapport à ce qui devait normalement être fait. Et donc, vous êtes bourgmestre, ministres, gouverneurs, mandataire public, pour ne citer que ceux-là, si vous faites bien les choses, nous allons vous accompagner, mais si vous n’arrivez pas à faire correctement votre travail, nous allons dénoncer pour vous remettre sur le droit chemin. Outre cette vision, sur le plan statutaire, nos domaines d’activité sont au nombre de neuf, dont l’éducation, la santé, l’environnement, etc.

2.Comment votre structure réagit-elle aux critiques dont fait l’objet Mme le gouverneur a.i du Lualaba, Fifi Masuka, sur l’opération Kanyama Kasese ?

Les réactions, les critiques, à la fois positives ou négatives, sont les maîtres-mots de notre vie quotidienne, mais il reste à savoir qui sont ceux-là qui critiquent ? Ce sont les hommes politiques, véritables tireurs de ficelle. Ils le font tout simplement parce que la présence de fifi Masuka Saini à la tête de la province du Lualaba dérange, et pourtant, elle a été saluée par un grand nombre des Lualabais. A ma qualité de secrétaire exécutif national de la Dynamique Congo, DCO, en sigle, je pense qu’il est temps pour les hommes politiques de quitter le camp des critiques négatives pour celui des critiques positives, parce que beaucoup de choses viennent d’être réalisées, ils n’en font pas trop allusion, entre autres, la production de maïs, la construction des bancs, plusieurs jeunes délinquants ont accepté d’abandonner définitivement le kuluna pour servir désormais la nation, mais les gens en parlent moins. C’est pourquoi, nous sollicitons de la part des autorités politiques de cette partie de la RDC, un accompagnement tous azimuts, teinté d’un vouloir vivre ensemble.

3.Lors de sa récente conférence de presse, Fifi Masuka a estimé que l’on doit arriver à travers le Service national à transformer des jeunes délinquants aux bâtisseurs et leur donner ainsi une nouvelle chance. Qu’en dites-vous ?

Tout en saluant la mémoire du feu président de la République , M’zée Laurent Désiré Kabila à qui, l’initiative revient de plein droit, la Dynamique Congo pense que Mme le gouverneur a.i. Fifi Masuka Saini a pleinement raison par le fait que, ces jeunes se sentaient comme s’ils ont déjà perdu leur place prépondérante dans la société et c’est grâce au Service national, qu’ils se sentent maintenant de nouveau utiles et peuvent imprimer une nouvelle identité et se reconnaître à nouveau comme des personnes capables d’apporter le changement et le développement pour notre cher et beau pays la République démocratique du Congo.

4.Comment les populations de Kinshasa, du Haut-Katanga et du Lualaba ont-elles accueilli l’opération Kanyama Kasese?

Cette opération a été bien accueillie par les populations de ces trois provinces respectives et leurs gouverneurs : le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila Mbaka, le gouverneur du Haut-Katanga Jacques Kyabula Katwe et Mme le gouverneur a.i. fifi Masuka Saini du Lualaba, mais une chose est vraie : dans la province du Lualaba, l’instrument de maintien de l’ordre public qui est la police nationale, a fait preuve d’une certaine faiblesse dans ses interventions qui ont coûté la mort aux trois personnes, dont deux suite à une bagarre et l’autre à cause d’une consommation excessive de la drogue. il faut également souligner, ce comportement ignoble de certains parents qui ont trouvé les insultes comme moyen pour faire obstacle à cette opération Kanyama Kasese (dans les provinces du Haut-Katanga et du Lualaba), après l’arrestation de leurs enfants délinquants tout simplement parce que cela constitue un manque à gagner pour ces parents qui utilisent depuis toujours ces jeunes gens pour des fins bien définies. C’est ainsi que la Dynamique Congo A.S.B.L condamne fermement cet acte irresponsable et invite les parents à collaborer avec les autorités compétentes.

5.Que pouvez-vous recommander pour la réussite de l’opération Kanyama Kasese ?

Que les hommes politiques sachent que la RDC est notre dénominateur commun et qu’ils sont appelés à saluer et à soutenir cette belle opération, initiée de nouveau par le chef de l’Etat Antoine-Félix Tshisekedi Tshilombo pour mettre fin au phénomène kuluna, qui dérange suffisamment la quiétude des paisibles citoyens, d’une part, et pour transformer ces jeunes délinquants aux jeunes bâtisseurs, d’autre part, afin qu’ils soient très utiles en termes des mains d’œuvre. Il n’est pas interdit aux hommes politiques de critiquer cette opération, mais nous préférons qu’ils le fassent cette fois-ci de manière constructive et positive pour faire avancer le pays. A bas les antagonismes, les querelles, etc. voyons tous désormais dans la même direction.

(*) Secrétaire exécutif national de la Dynamique Congo/Grand Katanga

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi