Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Tshopo : Le gouvernement lance la Mutuelle de santé des enseignants

Bonne nouvelle pour les enseignants de la province de la Tshopo. Ils seront désormais pris en charge par la Mutuelle de santé des enseignants du secteur public (MESP) qui a été installée dans cette juridiction par le vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Aminata Namasia.

Partager :

aminata

La vice-ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Aminata Namasia, a profité de son séjour dans la province de la Tshopo, précisément à Kisangani, pour lancer la Mutuelle de santé des enseignants (MESP) dans cette juridiction. Devant les enseignants, elle a expliqué le bien-fondé de la mutuelle de santé, en saluant la volonté du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi, engagé dans l’amélioration des conditions sociales des enseignants.

Le gouvernement veut améliorer le social des professionnels de la craie au niveau de l’école primaire.

« Nous sommes à Kisangani, dans la province de la Tshopo pour inaugurer le siège de la mutuel de santé des enseignants. Ça entre dans le cadre de vision du chef de l’Etat qui veut que tous les enseignant, où qu’ils se trouvent, bénéficient de soins de même avantages que ceux de Kinshasa », a dit Aminata Namasia.

La Mutuelle de santé des enseignants de la RDC (MESP) est une mutuelle agréée, une société d’assurance maladie obligatoire de type corporatif regroupant en son sein tous les enseignants du secteur public en RDC. Reconnue par l’arrêté n°042/CAB/MIN/JGSDH/2015 du ministère de la Justice et Garde des sceaux, la mutuelle est constituée des cotisations des membres et subventions de l’Etat. Cela, dans le but de répondre aux problèmes sociaux des enseignants.

La Mutuelle de santé des enseignants, indique-t-on, a été créée pour assurer la prise en charge des enseignants à travers le pays.

Par ailleurs, les médecins, réunis au sein du Syndicat national des médecins (SYNAMED), et le ministère de la Santé publique, Hygiène et Prévention étaient dernièrement autour d’une table pour aborder la problématique de la grève qui frappe ce secteur. Il ressort de cette séance de travail la mise en place d’une feuille de route convenue entre les parties, laquelle portera une solution adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi