Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Résurgence d’Ebola : l’OMS annonce l’arrivée des doses de vaccins ERVEBO à Beni

La population de Beni, dans la province du Nord-Kivu, est de nouveau frappée par une épidémie d'Ebola. A cet effet, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) suit de près cette situation épidémiologique et annonce l'arrivée pour cette semaine de 200 doses de vaccins ERVEBO à Beni pour riposter à ce virus. Cette structure internationale appelle les habitants de l'Est du pays à observer des règles hygiéniques.

Partager :

Aujourd’hui, la RDC dispose de 1000 doses de vaccins ERVEBO contre le virus Ebola, dont 200 seront envoyées à Beni cette semaine. 

« La vaccination en anneau, qui consiste à vacciner les contacts et les contacts des contacts afin de freiner la propagation du virus et de protéger des vies, devrait commencer prochainement », explique l’OMS.

« Les résurgences d’Ebola se produisent plus fréquemment en RDC, ce qui est préoccupant. Cependant, les autorités sanitaires du Nord-Kivu ont réussi à stopper plusieurs flambées d’Ebola et, en s’appuyant sur cette expertise, il ne fait aucun doute que celle-ci sera rapidement maîtrisée », a déclaré Dr Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS.

160 contacts ont été identifiés et des enquêtes sont en cours pour déterminer le statut vaccinal du cas confirmé, ajoute l’OMS dans un communiqué. Génétiquement lié à l’épidémie d’Ebola de 2018-2020 survenue dans les provinces de l’Ituri, du Nord-Kivu et du Sud-Kivu – la plus longue et la plus grande enregistrée dans le pays.

Il importe de souligner que la dernière épidémie dans la zone de santé de Beni, au Nord-Kivu, a été maîtrisée en deux mois environ, s’achevant le 16 décembre 2021. Il y avait eu 11 cas (huit confirmés, trois probables), dont six décès.

Pour cette organisation des nations unies, la vaccination en anneau, qui consiste à vacciner les contacts et les contacts des contacts afin de freiner la propagation du virus et de protéger des vies, devrait commencer prochainement.

Pour rappel, le Nord-Kivu a été plusieurs fois l’épicentre du virus Ebola.  Par conséquent, bon nombre de personnes ont perdu leur vie à cause d’une propagation rapide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi