Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Phénomène Bakata-Katanga : Sama Lukonde appelle au renforcement de la sécurité dans le Haut-Katanga

Le phénomène Bakata-Katanga préoccupe au plus haut point le gouvernement de la République. Raison pour laquelle, le Premier ministre Sama Lukonde a, lors de son récent séjour dans le Haut-Katanga, instruit les services de sécurité à renforcer les dispositifs sécuritaires dans cette province pour y éradiquer définitivement ce phénomène.

Partager :

whatsapp image 2022 08 24 at 16.23.30

Vu l’insécurité dans le Haut-Katanga consécutive au phénomène Bakata-Katanga, le chef du gouvernement, Sama Lukunde, a profité de son séjour dans cette province pour instruire les services de la police et des FARDC à renforcer la sécurité dans cette partie du pays. Aussi, souhaite-t-il dans les grandes agglomérations comme Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa, les services de sécurité puissent mettre en place des dispositifs sécuritaires pour mettre fin au banditisme urbain.

En effet, Sama Lukonde se dit préoccupé de la résurgence de cette  insécurité d’autant plus que cela fait tâche d’huile dans le Haut-Katanga. 

« L’essentiel était d’abord de faire un état des lieux général de la province. Ce qui ressort est qu’il y a un travail accru en ce qui concerne la lutte contre la criminalité et le banditisme urbain. Ensuite d’autres phénomènes comme ceux de Bakata-Katanga sur lesquels aussi les services de sécurité travaillent pour es éradiquer complètement  », a déclaré Jean-Michel Sama à la presse locale.

Profitant de son séjour à Lubumbashi, le Premier ministre congolais a rappelé qu’il était aussi question, lors de cette réunion de sécurité, du panier de la ménagère pour la population du Haut-Katanga. Il a affirmé qu’à quelques jours de la rentrée scolaire, son gouvernement est en train de réfléchir pour qu’elle se fasse dans le calme contrairement à d’autres années.

Arrivé à Lubumbashi le lundi 22 août dernier, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde a relancé les travaux de construction de la mine de Kipushi en arrêt depuis une décennie, pour la production du zinc.

Rappelons que le phénomène Bakata-Katanga est à la base de l’insécurité au Grand Katanga. Plusieurs voix s’élèvent contre cette situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi