Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

A la recherche des voies et moyens de désamorcer sa grève : Le Synamed soumet ses doléances à Mboso

En grève depuis un mois et demi, les médecins affiliés au syndicat national de médecins (Synamed) sont allés soumettre leurs doléances au speaker de la Chambre basse du Parlement. Conduite par Dr John Senga Lwamba, secrétaire général national, la délégation du Synamed a trouvé une oreille attentive auprès du président de l’Assemblée nationale qui a proposé même des pistes des solutions à ses interlocuteurs pour désamorcer le mouvement de grève.

Partager :

ass

Le speaker de la Chambre basse du Parlement, Christophe Mboso N’kodia Pwanga, a reçu en audience, le jeudi 25 août 2022 en début d’après-midi, le comité exécutif du Syndicat national des médecins (Synamed), conduit Dr John Senga Lwamba, secrétaire général national.

Au sortir de cette audience, le professeur John Senga s’est exprimé en ces mots : « Je voudrais de prime abord remercier l’honorable président de l’Assemblée nationale pour la diligence avec laquelle il a reçu notre délégation. Nous sommes venus voir le représentant du peuple qu’il est, pour lui soumettre le problème que nous vivons, nous qui sommes le peuple. Comme vous le savez les médecins de la République ont débrayé, c’est-à-dire qu’ils ont entamé un mouvement de grève ; cela fait déjà un mois et demi. Nous sommes venus chercher des solutions auprès du président de l’Assemblée nationale. Nous avons posé tous les problèmes qui surgissent ou qui sont vécu dans la corporation médicale ».

ass1

A travers ces échanges avec le speaker de la Chambre basse du Parlement, les médecins, en grève depuis quelques temps, explorent les voies et moyens de désamorcer le mouvement de grève et reprendre le service. Ils se disent heureux d’avoir trouvé une oreille attentive et une main qui est presque habile.

« Il nous a proposé quelques pistes de solutions et je pense que nous allons faire rapport à la base qui nous a mandatés pour rencontrer le président Mboso, pour que très rapidement les médecins puissent reconsidérer la position adoptée », a conclu Dr John Senga Lwamba, secrétaire général national du Synamed.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi