Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Gratuité de l’enseignement : la déléguée de la RDC à l’UNESCO partage l’expérience congolaise au Sommet de l’Onu

L’ambassadrice Isabel Machik Tshombe entend, entre autres, partager l’expérience congolaise sur la gratuité de l’enseignement décrétée par le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo au cours du Sommet de l’ONU sur la transformation de l’éducation qui aura lieu, du vendredi 16 au dimanche 19 septembre 2022, à New-York aux USA. Cette dame, désormais la toute première à représenter Kinshasa à l’UNESCO l’a fait savoir, le mercredi 14 septembre, à l’issue de la présentation de ses lettres de créance auprès de la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à Paris en France.

Partager :

screenshot 20220916 131254

Aussitôt agrée dans sa nouvelle fonction de plus, à savoir, déléguée permanente de la République démocratique du Congo auprès de l’UNESCO, Mme Isabel Machik Tshombe n’entend point dormir sur ses lauriers. Déjà active, elle compte porter haut la voix de la RDC à travers, notamment, le partage de l’expérience congolaise sur la gratuité de l’enseignement en cours, lors des assises du Sommet de l’ONU sur la transformation de l’éducation. Cette grande rencontre se tient du vendredi 16 au dimanche 19 septembre 2022, à New-York aux USA.

C’est elle-même, l’ambassadrice de la RDC à l’Hexagone, Isabel Machik Tshombe qui l’a annoncé, le mercredi 14 septembre 2022, à l’issue de la cérémonie de présentation de ses lettres de créance auprès de la directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay.

C’était à Paris en France, au siège de cette institution de l’ONU qui notamment de l’éducation, la science et la culture.

« Nous avons notamment parlé de l’éducation. On ne peut pas entrer et sortir d’une telle rencontre avec la responsable de l’Unesco sans parler de l’éducation. Et de ce point de vue, il a été question du Sommet qui se tiendra à New-York sur la transformation de l’éducation auquel la RDC participera activement. Etant donné que le chef de l’Etat, Félix Antoine Tshiskedi Tshilombo a également mis un accent particulier sur la gratuité de l’enseignement. A cet effet, justement, dans cette transformation de l’éducation qui a lieu dans notre pays, nous avons sans doute un mot à dire, notre partage d’expérience à faire avec le monde », a déclaré en substance l’ambassadrice Machik Tshombe.

Par ailleurs, elle a souligné qu’elle garde de ce premier contact avec la directrice général de l’Unesco une excellente impression. Car, « nous avons trouvé véritablement toutes les deux, des points de convergences. Nous avons abordé énormes de sujets. Nous avons, je crois, une passion pour la culture. Et, il se trouve que le président de la République démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a mis un accent particulier sur la culture. Et dans cette culture l’UNESCO a reconnu la rumba comme patrimoine immatériel de l’humanité. Ce qui est important, aujourd’hui, c’est que la culture africaine a belle et bien sa place dans le monde. Nous ne sommes plus en quête d’identité, par contre, nous nous sommes emparait de notre identité. C’est aussi l’un des aspects d’échanges que j’ai eu avec la directrice générale de l’Unesco », a indiqué en substance la nouvelle délégué de la RDC auprès de l’Unesco.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi