Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Établissement public : Prof. Mbale Kunzi Henri, un fils maison à la tête de l’ICCN

La série des remises et reprises dans les entreprises et établissements publics se poursuit, après la dernière mise en place décidée par le chef de l’Etat. A l’Institut congolais de la conservation de la nature (ICCN), le professeur Mbale Kunzi Henri a pris les commandes du navire ICCN.

Partager :

whatsapp image 2022 09 22 at 19.20.58

La date du jeudi 22 septembre 2022 sera gravée en lettres d’or dans les annales de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN). Elle coïncide avec l’entrée en fonction du Professeur Mbale Kunzi Henri, nouveau Directeur général ad intérim, au terme de l’arrêté ministériel signé le 16 septembre 2022 par la vice-Premier Ministre, Ministre de l’Environnement et Développement durable.

Mais qui est cet homme porté à la tête de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature ?

Mbale Kunzi Henri, un chevronné de l’administration

Un scientifique qualifié et chevronné de l’administration, produit local mais, avec une renommée internationale, le professeur Mbale Kunzi Henri est Docteur à thèse en Sciences Biologiques/Ecologie végétale, Université de Kinshasa depuis 2016. Il a suivi plusieurs formations, entre autres sur la digitalisation des plantes endémiques de l’Herbarium de l’Université de Kinshasa, avec l’appui financier du Sud Expert plantes sous le Professeur Gaston Achoundong du Gabon en 2009 ; formation en système d’information géographique en décembre 2012 à l’OSFAC/Kinshasa ; formation sur le calcul de la valeur économique des aires protégées à l’Ecole Régionale d’Aménagement Intégré des Forêts Tropicales à Kinshasa en 2012 ; formation sur l’utilisation du logiciel NRGT (Natural Resource Governance Tool) à l’Hôtel Chez Léon à Kinshasa en juillet 2015; formation sur l’utilisation du logiciel SMART (Spatial Monitoring And Reporting Tools) sur la gouvernance des Ressources naturelles (NRGT) à l’Hôtel Chez Léon à Kinshasa en juillet 2015; formation sur l’utilisation du logiciel BIOPOAMA (Biodiversity Protected Area Management) sur la gestion des aires protégées (cas de PNKL, RNTL, PNKB, etc.) au Département Technique et Scientifique de l’ICCN en 2015.

Riche expérience à la disposition de l’ICCN

Avant d’être porté à la tête de l’ICCN, il a exercé comme Directeur général et gérant du Bureau d’études environnementales Environmental Assessment, Building Capacities et Consulting, EABC Sarl à Kinshasa /UNIKIN, RDC en 2018 ; Point focal de la CITES /Flore sauvage et orchidées auprès de l’Autorité scientifique CITES / Université de Kinshasa en 2017 ; Point nodal national du Global Biodiversity Information Facility en RDC (CD-BIF) à partir de septembre 2015 ; Expert du groupe des experts technique et scientifique auprès de la convention Ramsar, à partir de mai 2015 ; Expert auprès de plusieurs bureaux d’études environnementales agréés (CEMIC, EMCS, ACMS, SHYMME, ) ayant participé à une soixantaine d’études d’impact environnemental et social, audit environnemental, plans d’atténuation et réhabilitation, rapports annuels des sociétés minières et agro-alimentaires au Katanga, Kinshasa et Kongo Central, et brassicoles en RDC (2007) ; Point focal national RDC de l’Initiative Taxonomique Mondiale auprès du Secrétariat Exécutif de la Convention sur la Biodiversité à Montréal/Canada (2002) ; Administrateur Délégué Général adjoint de l’Institut des Jardins Zoologiques et Botaniques du Congo (2002 – 2004).

Sur le plan scientifique, Henri Mbale Kunzi est Professeur à l’Université de Kinshasa (Facultés des sciences, Médecine, Pharmacie, Pétrole et Gaz, LMD) dès 2016 ; Directeur scientifique à l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN) en RDC (2010) ; Chargé de cours au Département de Biologie à la Faculté des Sciences de l’Université de Kinshasa (2005)…

A son actif, Henri Mbale aligne plusieurs publications dont PAULUS, HABARI et MBALE : Culture de Pleurotes, champignons comestibles, sur les fanes d’Arachis hypogea. Ann. fac. Sci. UNIKIS ; MUSIBONO, E., et MBALE K.: Usage de plantes alimentaires à Kinshasa: cas de Hydrocharis chevalieri. Ann. fac. Sci., UNIKIS ; MOSWA, MBALE et al. : Plantes médicinales restauratrices du volume sanguin: Justicia secunda; MBALE, K.N. (2008) : Les Orchidées épiphytes face à l’exploitation forestière à Luki : Biodiversité, Phytogéographie et Conservation. Mémoire de DEA inédit, Université de Kinshasa, Fac. Sc. Département de Biologie, Kinshasa, 64p.

Il convient de rappeler que fort de ces expériences accumulées, le DG Mbale Kunzi Henri est l’initiateur et bâtisseur, sur fonds propres, d’un Centre de recherche en écologie et surveillance de la biodiversité qui porte son nom, ainsi que la Maison de la biodiversité de l’UNIKIN, faculté des Sciences et technologies. Il est aussi initiateur et promoteur du projet Geste écologique pour la conservation (projet GECO).

Au regard de ce cursus fourni, le souhait est de voir que ce technocrate soit confirmé par ordonnance présidentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi