Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Santé : Les blouses blanches menacent de débrayer à partir de ce 12 juillet

Pour ne pas faire les choses de moitié, le syndicat national des médecins (Synamed) a déposé un préavis de grève depuis le samedi 3 juillet.

Partager :

SKE__cbus_2800210607BLOUSESBLANCHES_mGlis

Le secteur de la santé ne faiblit pas. Il est en ébullition depuis quelque temps. A peine les infirmiers et autres professionnels de santé ont mis un bémol à leur mouvement de grève à l’issue de laborieux pourparlers avec la partie gouvernementale, que les médecins décident, à leur tour, de faire entendre leur voix. A partir de ce mardi 12 juillet, ils menacent de  déclencher une grève sèche dans les hôpitaux publics si le gouvernement ne rencontre pas leurs revendications contenues dans leur cahier des charges.

Pour ne pas faire les choses de moitié, le syndicat national des médecins (Synamed) a déposé un préavis de grève depuis le samedi 3 juillet. Dans leur cahier des charges, les blouses blanches réclament, entre autres, l’amélioration de leurs conditions salariales, l’alignement à la prime de risque de près de 10 jeunes médecins, à en croire le médecin Patrick Botolo qui parlait au nom du Synamed.

Le gouvernement doit vite se pencher sur le cas et répondre rapidement aux revendications des blouses blanches. Le moment s’y prête mal, car le pays fait face à une pandémie à Coronavirus, dans sa 3ème vague qui, de l’avis des experts, paraît plus virulente que les deux premières ayant sévi auparavant.

L’exécutif national devrait également anticiper comme c’est le cas pour le sous-secteur de l’Enseignement primaire, secondaire et technique, où le ministre Mwaba a soumis au débat en conseil des ministres la question du paiement du 2ème palier de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement de base, avant la prochaine rentrée scolaire 2021-2022.

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi