Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

UNIKIN : Le policier, auteur du meurtre de l’étudiant Shama Kwete, aux arrêts

Partager :

SKE__cbus_4759212810POLICIERMEURTRIERDELUNIKIN_mGlis

Sa cavale aurait duré trois mois et 4 jours. M. Kimfila Matondo alias Mwilamu, le brigadier auteur du meurtre de l’étudiant Honoré Shama Kwete de 2è graduat de la faculté des Lettres, Département de la Communication de l’Université de Kinshasa, a été interpellé dans la cité de Kasangulu.

La Police nationale congolaise (PNC) annonce avoir mis la main, depuis le 25 octobre, sur l’agent de police, auteur de la mort de Honoré Shama Kwete, étudiant de l’Université de Kinshasa tué le samedi 24 juillet alors qu’il était, en compagnie de ses camarades, en plein travail pratique sur le tournage d’un cinéma, dans la commune de Selembao, Ouest de la ville Kinshasa.

Selon le service du commissariat provincial de la PNC/ville de Kinshasa, cet agent nommé Kimfila Matondo alias Mwilamu, a été interpellé dans la cité de Kasangulu, dans le Kongo Central, où il avait pris refuge depuis le jour du meurtre de l’étudiant.

L’annonce du décès de l’étudiant, le 24 juillet dernier, avait suscité des réactions à sens divers et un tollé au sein de la communauté estudiantine. Ce qui avait conduit à des journées agitées sur la Colline Inspirée, par lesquelles les étudiants ont protesté contre cette énième bavure policière.

Pour apaiser la colère des étudiants, le gouvernement avait pris en charge les obsèques de l’étudiant défunt, et la police avait promis de mener des enquêtes pour retrouver cet élément égaré.

Il semble que le policier avait menacer l’étudiant de son arme parce qu’il ne portait pas de masque de protection pendant l’enregistrement d’une vidéo. « Notre camarade Honoré Shama, étudiant de la faculté des Lettres de l’Université de Kinshasa, était en tournage d’une vidéo dans le cadre de travaux pratiques en comédie. Un policier lui a demandé de porter son masque pendant le tournage », a témoigné à l’AFP Patient Odia, son camarade présent lors de l’incident.

« Malgré ses explications et après avoir montré le masque, le policier, pris de colère parce qu’il attendait plutôt de recevoir de l’argent, l’a accusé de faire de la résistance et a tiré sur lui à bout portant », a-t-il ajouté.

St Augustin K.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi