Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

INPP : éclairage sur le séjour à Kolwezi du Dg a.i. Patrick Kayembe

Partager :

visite dg inpp kolwezi

La récente visite-éclair du Directeur général a.i. de l’Institut national de préparation professionnelle (INPP) à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba a porté sur deux objectifs précis contrairement à ce qui est distillé malencontreusement par une certaine presse.

D’abord, Patrick Kayembe s’est rendu dans la capitale mondiale du cobalt avec l’ambassadeur de Chine en RDC, M. Zhu Jing, pour lui présenter le site qui va accueillir le projet de construction d’un bâtiment ultramoderne de l’INPP-Kolwezi, afin d’entamer au niveau de l’ambassade et du gouvernement chinois la construction de ce bâtiment qui, à terme, va abriter les ateliers de formation, les équipements et les dortoirs. Tout ceci dans le cadre de la coopération RDC-Chine.

Ensuite, le déplacement du Dg a.i. Kayembe a porté sur l’entame des pourparlers avec la direction générale de la Gécamines en vue de certifier la créance de l’INPP que détient la Générale des Carrières et des mines depuis plusieurs années. 

De plus, la Gécamines a sollicité l’expertise de l’INPP pour la formation de ses agents et cadres. C’est donc dans ce cadre des discussions ont également porté sur le protocole d’accord de négociation d’un échéancier de paiement des cotisations patronales.

Cette visite, du reste éclair, n’avait nullement pour objectif le recouvrement, parce que qui dit recouvrement suppose paiement d’argent. Or, la Gécamines n’a pas payé, elle a plutôt entamé des négociations autour du paiement d’une vieille créance, d’étudier les modalités d’un paiement échelonné.

Par ailleurs, il y a lieu de noter que le DG a.i. de l’INPP est le premier agent recouvreur. Il l’a fait auprès de la SNEL, de la REGIDESO et plusieurs autres entreprises publiques. Le Conseil d’administration l’accompagne dans cette démarche. Et pour le cas Gécamines, le Conseil d’administration a même donné instruction au DG a.i. d’examiner avec la Gécamines comment elle peut régler la créance. Encore que le regard de l’INPP ne se limite pas qu’à la Gécamines, il y a aussi la SNCC qui lui doit des fonds.

S’agissant de la réunion tenue avec les directeurs provinciaux de deux des provinces du Grand-Katanga, à savoir le Haut-Katanga et le Lualaba, il s’est agi d’un rendez-vous de travail qui n’a nullement gravité autour du recouvrement, ni des cotisations patronales. Dans le cadre de la formation, le Dg a.i. devait donner des instructions aux directeurs provinciaux pour qu’ils améliorent les conditions de travail dans le Grand-Katanga, notamment autour de la présence de l’INPP au sein des entreprises au regard des sollicitations des entreprises qui sont énormes. Et cela implique naturellement que les formateurs de l’INPP soient au point pour faire face à la demande.

Ainsi, tout ce que les médias en mal du sensationnel ont rapporté est loin de la vérité, sinon une seule campagne de dénigrement orchestrée dans le but de nuire à l’image de marque et à l’honorabilité du Dg a.i. de l’INPP qui s’est inscrit, dès son avènement, dans la matérialisation de la vision du chef de l’Etat dans le secteur de la formation professionnelle.

Tout compte fait, Me Patrick Kayembe se réserve le droit d’ester en justice contre les auteurs de ces écrits truffés de contrevérités et de mensonges.

Nahomie Kapinga (Télé 7)

Comments 1

  1. Avatar jisa-Georges,le président Fondateur de la s.k.t.i.france says:

    société kolwezi technique industrielle france sport d’entreprise.Monsieur jisa-Georges,le Président fondateur de la société s.k.t.i.france.nous félicitons le projet de la construction d’un batiment ultramoderne de l’INPP de kolwezi-ville
    dans la province du lualaba République Démocratique du congo dans le Monde entier!.
    société s.k.t.i.france sport d’entreprise.section Réfrigération industrielle .
    7,rue Gaston letonnelier
    38100 Grenoble France /Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi