DIRECT

Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Hypertension artérielle: Le dépistage est le seul moyen pour prévenir le décès précoce

Plus de 40% des personnes en Afrique sont hypertendues non diagnostiqués, moins de 30 % sont diagnostiqués et traités et moins de 20% sont traités mais non contrôlés. Ces statistiques sont fournies par le Dr Emmanuel Limbole, directeur du Programme national de lutte contre les maladies cardiovasculaires. Pour lui, le dépistage est le seul moyen de prévenir le décès précoce.

Partager :

hypertension arterielle

Le studio maman Angebi de la Radiotélévision nationale congolaise, RTNC a servi de cadre pour la tenue de la conférence de presse organisée, le mardi 17 mai 2022, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’hypertension artérielle. Organisée par le Programme national de lutte contre les maladies cardiovasculaires et le club scientifique Rouvière de l’Université Kongo, l’objectif de cette conférence de presse était de sensibiliser la population à lutter contre l’hypertension artérielle et communiquer les informations sur la gravité et les complications causées par cette maladie. Il était aussi question de fournir les informations sur sa prévention, sa détection et son traitement.

Le directeur de Programme national de lutte contre les maladies cardio- vasculaires, Emmanuel Limbole, a saisi cette occasion pour inviter la population congolaise à se faire dépister pour connaître, chacun son état concernant l’hypertension artérielle (HTA). Celai, afin de prévenir le danger de décès précoce en RDC.

Au cours de cette conférence, le directeur du PNMCV, Emmanuel Limbole, a fourni des explications concernant l’HTA qui est l’élévation forte de la pression du sang dans les artères. Il a aussi fait savoir que, les deux valeurs de la pression artérielle sont habituellement comprises entre 10 et 14 pour la pression maximale, et 6 et 8 pour la pression minimale.

Ainsi, une tension de 12 – 8 est considérée comme normale. D’après le Dr Emmanuel Limbole, l’hypertension artérielle est l’un des principaux facteurs de risque des maladies cardiaques, de l’insuffisance rénale et des accidents vasculaires cérébraux ou AVC. Elle apparaît généralement avec l’âge, souvent accompagnée d’un excès de poids.

A en croire le directeur du PNMCV, les symptômes de l’hypertension artérielle peuvent être des maux de tête, des vertiges, des bourdonnements d’oreille, des troubles de la vision ou des saignements de nez. Mais le plus souvent, elle ne donne aucun signe clinique et on la découvre lors d’une consultation pour un autre motif.

Étant une maladie pourvoyeuse d’autres maladies cardiovasculaires, le directeur du PNMCV, a déclaré que l’HTA est le facteur de risque le plus puissant partout dans le monde et 80% de décès sont produits dans des pays en voie de développement.

Selon les statistiques, plus de 40% des personnes en Afrique sont hypertendues non diagnostiqués, moins de 30 % sont diagnostiqués et traités et moins de 20% sont traités mais non contrôlés, a indiqué le Dr. Limbole. Avant d’inviter les professionnels des médias à amplifier le message afin de sensibiliser la population. Car, a-t-il souligné, il s’agit d’un problème extrêmement important.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

2 × trois =

Voir Aussi