Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

EPST : Environ 1,5 million d’élèves prennent part au TENAFEP édition 2020

Près d’un million cinq cent mille finalistes du cycle primaire ont pris part aux épreuves de la 24ème édition du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP 2020).

Partager :

SKE__cbus_5139202608WILLYBAKONGAETUNELEVE_mGlis

Malgré toutes les difficultés organisationnelles liées notamment à la non-mise à disposition des frais de surveillance et de correction, les épreuves de la 24ème édition du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP 2020) ont été lancées à travers le territoire national.

A Kinshasa, Willy Bakonga a fait la ronde de quatre anciens districts de la ville pour encourager les finalistes du primaire à se concentrer au moment de la passation de ces épreuves certificatives qui leur ouvrent la voie en classe de 7ème année, l’ancienne première secondaire.

Près d’un million cinq cent mille finalistes du cycle primaire ont pris part depuis mercredi 26 août aux épreuves de la 24ème édition du Test national de fin d’études primaires (TENAFEP 2020). Et ce, jusqu’à ce jeudi 27 août sur l’étendue du territoire national.

Au premier jour, soit le mercredi 26 août, ces finalistes du cycle primaire de l’enseignement national étaient soumis aux épreuves de français et de culture générale. Le deuxième et dernier jour ils seront face aux mathématiques et sciences.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Willy Bakonga Wilma, a lancé officiellement cette épreuve au collège Mgr Bokeleale, à Gombe.

Parlant du nombre de participants à cette édition 2020, M. Bakonga a fait savoir qu’ils sont plus d’1, 500 000, (un million cinq cent mille) élèves concernés par ces épreuves dont 131.645 garçons et 103.694 filles.

Il a aussi affirmé que toutes les dispositions ont été prises pour la réussite du test et dans le strict respect des gestes barrières.

Bakonga n’a pas raté l’occasion de féliciter le gouvernement pour avoir évité une année blanche aux élèves et étudiants congolais.

 « Nous avons frôlé une année blanche. Aujourd’hui, à travers toute la République, le TENAFEP tant attendu est en train de se dérouler. Nous remercions le président de la République, ces examens se passent de manière adéquate, nos candidats de 6ème primaire sont, à peu près, au nombre d’un million. A Kinshasa, nous avons 51 600 élèves à Lukunga, 35 039 à la Funa, 74 507 à  Mont Amba et 74 193 à la Tshangu ; ce qui fait un total 235 339 élèves finalistes du primaire pour la ville de Kinshasa », a déclaré en substance le ministre Bakonga.

Après la cérémonie au  collège Mgr Bokeleale  dans le district de Lukunga, la délégation de Bakonga s’est ébranlé vers le complexe scolaire André Kimbuta dans le district de la Funa, puis au complexe scolaire Malula dans le district de Mont Amba pour enfin terminer au complexe scolaire Don Bosco dans le district de la Tshangu.

Ces épreuves ont lieu, il convient de la rappeler, dans un contexte de Covid-19 qui a conduit au réaménagement du calendrier scolaire.

Nord-Kivu : 151.553 écoliers  sur la ligne de départ

À Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, c’est  Mme Prisca Luanda, ministre provinciale de l’Education, qui a lancé ces épreuves. Elle a précisé que, sur l’étendue du Nord-Kivu, ce sont 151.553 finalistes qui prennent part à ce test parmi lesquels comptent 74.000 filles.

A Beni, ce sont 8.187 écoliers qui affrontent le Tenafep. Modeste Bakwanamaha, maire intérimaire de Beni, a lancé officiellement ces épreuves dans cette ville du Nord-Kivu. Il a, à cet effet, appelé les élèves à capitaliser les deux jours des épreuves pour passer de classe.

« Toutes les précautions ont été prises ici à Beni pour que cela se passe dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19. La situation sécuritaire est calme dans la ville et les épreuves se passent sans problème. J’appelle les élèves à capitaliser ce moment après un temps passé à la maison suite à la pandémie de Covid-19 », a déclaré le maire intérimaire de Beni.

85 mille candidats dans le Haut-Katanga

Dans la province du Haut-Katanga, le coup d’envoi du Test national de fin d’études primaires a été donné au complexe scolaire Anuarité, au centre-ville de Lubumbashi par le vice-gouverneur de province.

Pour toute la province du Haut-Katanga, plus de 85 mille candidats étaient attendus dans les centres de passation de l’épreuve nationale.

Jean-Marie Mangobe au Kwilu

Pour cette édition, la province du Haut-Katanga compte 272 centres pour plus de 85 000 candidats. La ville de Lubumbashi compte, à elle seule, plus de 57.900 candidats répartis en 169 centres.

La province du Kwilu a été honorée par le secrétaire général à l’EPST, Jean-Marie Mangobe, qui a distribué des lave-mains, cache-nez. Tous les centres de passation du TENAFEP de la province ont été dotés de matériels, à travers les trois provinces éducationnelles, à savoir Kwilu 1 (Bandundu), Kwilu 2 (Kikwit) et Kwilu 3 (Idiofa).

88.026 écoliers au Sud-Kivu

Dans la province éducationnelle Sud-Kivu 1, où 88.026 finalistes prennent part à ces épreuves,  c’est le vice-gouverneur et gouverneur ad intérim de province, Marc Malago, qui a procédé au lancement de l’épreuve nationale à l’EP Matendo du quartier Ndendere, dans la commune d’Ibanda.

Les malles d’items ont été ouvertes en présence de la presse, des élèves, de la ministre provinciale de l’EPST du Sud-Kivu et de plusieurs autorités scolaires ; une façon de prouver aux candidats et à la face du monde qu’il n’y a pas eu aucune tricherie.

Tout en souhaitant bonne chance aux finalistes, l’autorité provinciale leur a demandé de se concentrer dans les salles de classes au moment de la passation des épreuves.

66.800 candidats à la Tshopo

Le lancement de la 24ème édition du TENAFEP a eu lieu à l’EP N’Sele dans la commune Kabondo, en province de la Tshopo. C’est le gouverneur de province, Louis-Marie Walle Lufungula, qui a ouvert des malles d’items devant plusieurs autorités scolaires.

Walle Lufungula a appelé les finalistes à avoir confiance en eux-mêmes, car c’est sur base du programme suivi depuis la première année jusqu’en sixième primaire que cette épreuve est composée.

La province de la Tshopo aligne 66 800 candidats au TENAFEP, dont 30 429 pour la province éducationnelle Tshopo 2 et 36 371 pour la province éducationnelle Tshopo 1. Parmi les 36 371 candidats de la Tshopo 1, on dénombre 17 020 filles et 19 351 garçons.

Ces candidats proviennent de 1 035 écoles réparties initialement sur 118 centres et actuellement sur 144 centres à la suite de l’observation de la distanciation d’un mètre entre les candidats. 7 699 de ce 36 371 candidats finalistes du primaire proviennent des écoles privées agréés. Pour passer ces épreuves, les écoliers du secteur privé de l’enseignement national ont été astreint au paiement de 18 000 Fc comme frais de participation conformément aux prescrits de la loi-cadre régissant l’enseignement en RDC.

23 mille écoliers au Tanganyika

A Kalemie, en province du Tanganyika, la ministre provinciale de l’Education a procédé, hier mercredi 26 août, au lancement du TENAFEP, en présence du maire ad intérim ainsi que des autorités scolaires. Cette année, la province éducationnelle Tanganyika I aligne près de 23 mille élèves.

Selon le reporter de Radio Okapi, le port de masque était obligatoire. Les élèves ont procédé au lavage des mains avant d’entrer dans la salle. Les mesures barrières contre le coronavirus étaient de stricte application au centre de passation de TENAFEP de Maendeleo.

L’inspecteur principal provincial, Joseph Longwa, a précisé que sur 419 inscrits, seuls 392 élèves étaient présents. Cette année scolaire, la province éducationnelle de Tanganyika I  reçoit 22 888 candidats.

St Augustin K ; M. Boasi, (Nord-Kivu), Joël Ali M. (Bukavu – Sud-Kivu) ; Pompon Beyokobana (Kisangani)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi