Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Jean Pierre Bemba : « Je soutiens tout dialogue entre Congolais »

Le cercle de soutien, mieux, de ralliement à l’initiative du chef de l’Etat visant la création de l’Union sacrée pour la nation s’élargit déjà avec des grosses pointures de la politique congolaise.

Partager :

SKE__cbus_4921200511BEMBAETTSHISEKEDI_mGlis

À la surprise générale, Jean-Pierre Bemba Gombo, leader du Mouvement pour la libération du Congo (MLC) et un des ténors de LAMUKA, a été au Palais de la nation où il a été reçu par le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi, dans le cadre des consultations initiées par ce dernier en vue de la création de l’Union sacrée de la nation. Après une première partie d’entrevue devant les collaborateurs du chef de l’Etat, les deux personnalités ont échangé en aparté pendant plusieurs minutes. « Ça s’est bien passé. Je soutiens tout dialogue entre Congolais », a brièvement déclaré le leader du MLC.

Le cercle de soutien, mieux, de ralliement à l’initiative du chef de l’Etat visant la création de l’Union sacrée pour la nation s’élargit déjà avec des grosses pointures de la politique congolaise, à l’instar du président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), hôte, mercredi 4 novembre, du président de la République Félix Tshisekedi au Palais de la nation.

En républicain, Jean-Pierre Bemba Gombo a salué l’initiative lancée par le chef de l’État, celle de consulter les acteurs sociopolitiques les plus représentatifs du pays pour créer une union sacrée de la Nation. Il s’agit d’un ralliement de taille après celui d’un autre leader de la colaition de l’Opposition (LAMUKA), Moïse Katumbi, qui a annoncé son arrivée demain vendredi à Kinshasa pour prendre part aux consultations du chef de l’Etat.

Première personnalité politique enregistré dans ce rendez-vous, Jean-Pierre Bemba, détendu, est entré seul dans la salle de consultations en début d’après-midi. Après une première partie d’entrevue devant les collaborateurs du Chef de l’Etat, les deux personnalités qui se sont rencontrées pour la première fois depuis la période préélectorale de 2018, ont échangé en aparté pendant plusieurs minutes.

« Ça s’est bien passé. Je soutiens ce dialogue entre Congolais », a brièvement déclaré Jean-Pierre Bemba à la fin de son échange avec le président de la République.

Après des remous suscités au sein de LAMUKA à la suite de la position de Moïse Katumbi de prendre part aux consultations, la rencontre Tshisekedi-Bemba sonne-t-elle le glas de cette coalition électorale ayant porté la candidature de Martin Fayulu à la présidentielle de 2018 ? Des commentaires vont dans tous les sens. Mais au MLC, on justifie la position du leader du parti. Intervenant sur les ondes de la radio Top Congo, le secrétaire général adjoint, Jacques Lungwana, a été explicite : « Nous avons un principe, là où on nous appelle pour parler de la situation du pays, on y va et on écoute ». Le Sga du MLC rassure ainsi que qu’à l’issue de ces consultations, Jean-Pierre Bemba va revenir au parti. « C’est en ce moment-là que nous allons voir quelle est la ligne de conduite à prendre », a-t-il indiqué.

Dans la foulée, le Président de la République a aussi échangé avec le représentant de l’Eglise Kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani

A l’issue de cet échange, M. Kinagani a donné la quintessence de leur discussion à la presse. A l’en croire, ils ont échangé sur la question de la paix dans le pays.

« Le Chef de l’Etat a invité les responsables des églises. Moi, je suis venu de Nkamba. Nous nous sommes rencontrés aujourd’hui. Nous avons discuté autour de la paix dans notre pays. Nous lui avons dit qu’on doit être fort dans la prière. C’est l’Etat qui trouve des solutions aux problèmes de tout le monde. Et si l’Etat va mal, tout le monde va mal. Si l’Etat vit dans la paix, tout le monde est aussi en paix. Comme nous vivons tous dans cet Etat, nous devons prier pour des situations difficiles qu’il traverse », a dit le Chef spirituel de l’Église Kimbanguiste.

Par ailleurs, les responsables des artistes, les représentants des universités et instituts supérieurs, les associations féminines, les personnes vivant avec handicap, les mouvements citoyens, les représentants des associations des étudiants d’Universités et instituts supérieurs et les acteurs du secteur privé, ont également été consultés par le président de la République.

Le Potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi