Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

61 ans de l’indépendance : « Ensemble changeons le Congo » appelle à de grandes réformes

Pour le parti ECCO, tout Congolais a le devoir patriotique de donner la chance à ce pays à se développer.

Partager :

SKE__cbus_3255213006MECHRISILEOBON_mGlis

Prendre conscience du destin commun tout en visant l’intérêt général dans une nouvelle dynamique de gouvernance, c’est le vœu de tout un chacun, 61 ans après l’indépendance de la RDC. Comme pour dire, le Congo indépendant n’a pas véritablement enregistré des avancées significatives, notamment sur le plan de la gestion de la chose publique.

Il s’agit là d’un véritable défi qu’il faut aujourd’hui relever, estime le parti « Ensemble changeons le Congo » (ECCO) d’Adam Bombole.

Profitant de la journée du 30 juin qui marque le 61ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance, le secrétaire général de ECCO, Me Chris Ileo, a présenté, au nom du parti, des vœux au chef de l’Etat et au peuple congolais avant de rappeler les défis des réformes qui se posent. « Cet anniversaire relance l’épineuse question des défis de développement à relever au pays. Ce jour mémorable rappelle aussi les multiples questions qui turlupinent le Congolais lambda qui éprouve de la peine à comprendre sa situation pratiquement restée inchangée et à tout le moins à peu près améliorée depuis tant d’années », a-t-il indiqué. 

Selon Me Ileo, il y a encore d’innombrables défis quotidiens qui restent à relever pour le mieux-être de la population, même si déjà l’on peut aujourd’hui saluer une avancée significative, celle de la gratuité de l’enseignement fondamental.

« Le mieux reste à faire. Il y a encore des problèmes à résoudre tels que le manque d’infrastructures routières pour, notamment relier la capitale aux provinces afin d’assurer un développement des communautés rurales, l’adduction en eau potable et la fourniture en électricité sur toute l’étendue du territoire, la recrudescence de mouvement de résistance qui occasionne l’insécurité à l’Est du pays obligeant le Président de la République à instaurer un état de siège au Nord-Kivu et en Ituri, la hausse des prix de biens de première nécessité ainsi que l’absence de grandes réformes et d’initiatives prises par des ministères sectoriels »,  fait-il savoir.

Pour le parti ECCO, tout Congolais a le devoir patriotique de donner la chance à ce pays à se développer. « L’impulsion, le ton ainsi que le rythme ayant été donnés par le président de la République, la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et les antivaleurs, doivent constituer le leitmotiv du gouvernement dit des « Warriors » qui est appelé à poser des actions à impact visible en faveur de la population », a-t-il le Sg Chris Ileo.

Son appel est aussi ponctué par l’élan du civisme pour éviter des dérapages. Il s’est exprimé en ces termes : « Soucieux de ramener les valeurs au sein de la société, le parti Ensemble Changeons le Congo lance dès le mois de juillet 2021 une vaste campagne de sensibilisation de la population sur le civisme afin de lui rappeler le respect de son prochain de son environnement, des textes et bien d’autrui ».

PM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi