Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Covid-19 : Nécessité d’une vigilance tous azimuts pour éviter une 4ème vague

Les mesures coercitives contre la Covid-19 portent leurs fruits globalement en République démocratique du Congo (RDC), où le tableau en termes de contamination et de mortalité affiche des chiffres au rabais.

Partager :

SKE__cbus_1358211507MINSANTEETCOM_mGlis

Pour une bonne nouvelle, c’en est une. De la Covid-19, le tableau en termes de contamination, de mortalité et même d’occupation des lits dans des centres de prise en charge, affiche des chiffres au rabais. C’est déjà moins de 300 contaminations recensées en moyenne chaque jour. Une baisse sensible comparativement au mois de juin dernier.  Aux côtés du ministre de la Communication, Patrick Muyaya, le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani Mbanda, prévient tout de même la population à ne pas baisser la garde pour éviter une 4ème vague dès lors que les mutations du virus sont continues. Ainsi, la vaccination de masse qui fait partie de la riposte est à l’ordre du jour. La RDC attend déjà dans les prochains jours des lots variés des vaccins : 50 000 doses d’AstraZeneca, 250 000 doses de Pfizer puis 4,6 millions de doses pour septembre prochain, 200 000 doses de Sinovac et 26 millions de doses de Johnson & Johnson. Pour le ministre de la Santé, si on vaccine 70% de la population, on diminuera fortement la survenue des autres vagues. Le grand défi reste donc l’acceptation de la vaccination.

Les mesures coercitives contre la Covid-19 portent leurs fruits globalement en République démocratique du Congo (RDC), où le tableau en termes de contamination et de mortalité affiche des chiffres au rabais. Il s’observe, depuis le 11 juillet, une nette régression de contamination et même d’occupation des lits dans des hôpitaux de prise en charge de Covid-19. « Ce qui est rassurant », a fait savoir le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Mbungani Mbanda. Ce dernier a, au cours d’un point de presse animé conjointement avec son collègue de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, jeudi 15 juillet 2021 à la RTNC, appelé la population à ne pas baisser la garde afin que le pays ne connaisse pas une 4ème vague dès lors que les mutations du virus continuent.

La vaccination de masse faisant partie de la riposte est à l’ordre du jour. Le gouvernement qui prend à bras-le-corps cette question de la riposte, s’emploie pour assurer une large possibilité de faire vacciner au moins 25 % de la population âgée de plus de 18 ans. Des lots des vaccins variés, à savoir AstraZeneca, Pfizer, Sinovac et Johnson & Johnson sont attendus dans les tout prochains jours en RDC, a rassuré le ministre de la Santé publique.

Entre-temps, le gouvernement s’exécute déjà pour que la prise en charge des malades soit davantage assurée, en ordonnant le paiement de 10 millions de dollars des arriérés du personnel commis dans différentes équipes de riposte à travers le territoire national.

Aux côtés du ministre de la Communication et Médias, Patrick Muyaya, le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Jean-Jacques Bungani Mbanda, a rassuré les Congolais. Les mesures prises depuis le 15 juin pour stopper le virus portent leurs fruits. Il s’observe depuis  le 11 juillet  une régression de contamination et même d’occupation des lits dans les centres de prise en charge de la Covid-19. « Il y a donc lieu d’espérer qu’avec la continuité de ces mesures, la courbe baisse sensiblement », a-t-il indiqué.

Les Kinois, confrontés au couvre-feu et à d’autres mesures drastiques et même tous les autres Congolais, sont appelés à prendre leur mal en patience. Comme pour dire, les différentes privations imposées actuellement concourent à  leurs biens. La santé n’ayant pas de prix, mieux vaut se priver de certaines jouissances pour un temps, pour se maintenir en vie pour longtemps.

Le Potentiel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi