Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

 À Dubaï, le président Tshisekedi vante l’expertise de l’ANAPEX

Le chef de l’Etat congolais a aussi tiré profit de l'Expo Dubai 2020-2021 pour vendre l'image de son pays

Partager :

SKE__cbus_1628211610TSHISEKEDIADUBAI_mGlis

En visite officielle aux Émirats Arabes Unis, le président de la République a saisi l’occasion pour explorer les opportunités d’investissements dans plusieurs domaines en RDC. Félis Thisekedi a surtout mis en exergue l’Agence Nationale de Promotion des Exportations (ANAPEX), nouvellement créée afin de vendre les produis congolais d’origine agricole au lieu de toujours importer.

En effet à partir du 12 octobre, le président Félix Antoine Tshisekedi avait participé au Global Business Forum Africa qui se tient à Dubai. Président en exercice de l’UA, le président Tshisekedi portera, une fois de plus, la voix du continent  afin de présenter le potentiel d’investissement de l’Afrique.

Mais le chef de l’Etat congolais a aussi tiré profit de l’Expo Dubai 2020-2021 pour vendre l’image de son pays. A Dubai, Tshisekedi a placé ANAPEX dirigée par Mike Tambwe Lubemba en premier ligne.

« Mon gouvernement est pleinement concentré sur le développement des infrastructures et l’accroissement de la production énergétique. C’est ainsi que le gouvernement a engagé des réformes profondes dont certaines, déjà coulées sous forme de lois et autres textes réglementaires, pour radicalement changer le climat des affaires et des investissements. La loi relative au partenariat public-privé a établi le cadre légal pour la promotion des différentes formes de participation des investisseurs étrangers aux grands projets publics envisagés, notamment dans les secteurs des infrastructures et de l’énergie », a-t-il déclaré.

Face à la nécessité de changer de paradigme, le gouvernement s’est doté d’une structure spécialisée, dénommée Agence Nationale de Promotion des Exportations, ANAPEX en sigle, ayant une double missions : Primo, promouvoir les exportations de tous les produits congolais d’origine agricole, agro-industrielle, et artisanale ; et secundo: assurer l’expansion commerciale de la RDC par l’intensification des échanges avec les pays partenaires.

« C’est dans cette perspective que mon pays saisie l’opportunité que nous offre le Global Business Forum Africa 2021, qui met en évidence la reprise économique mondiale après la pandémie de Covid-19 et ses effets sur le commerce et les affaires dans le monde, pour demander aux différents partenaires ici présent un accompagnement technique et financier en vue de renforcer les capacités humaines et institutionnelles de la nouvelle structure de promotion des exportations de la RDC, à fin de stimuler l’économie congolaise et d’assurer la diversification de ses exportations », a martelé Tshisekedi.

Dans la perspective de l’intégration économique africaine, avec la mise en œuvre de la ZLECAF, cet accompagnement permettrait également d’assurer la participation de la RDC de façon active au commerce continental et mondial, d’autre part.

La République Démocratique du Congo convie donc les pays émergents, dont notamment les Émirats Arabes Unis, à s’associer à cette grande œuvre de modernisation d’un des plus importants pays du continent africain et à venir apporter leur pierre à ce grand édifice de reconstruction.

« Mon pays aimerait bien tirer les leçons de la riche expérience des Émirats Arabes Unis dans la mise en place des capacités d’ingénierie contractuelle et financière appropriées aux Partenariats Publics Privés », a lancé le président de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi