Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Relance de l’agriculture au Nord-Kivu : Le FIDA fait part d’un sous-projet de résilience

Partager :

SKE__cbus_4337211511FIDANORDKIVU_mGlis

La Covid-19 et l’éruption volcanique ont impacté négativement sur l’agriculture au Nord-Kivu. Raison pour laquelle le Fonds International de développement agricole (Fida) qui finance à grande partie le Projet d’appui au Secteur agricole au Nord-Kivu (Pasa-Nk), a  fait part au gouverneur militaire de cette province du sous-projet de renforcement de la résilience de petits producteurs agricoles.

Le Fonds International de développement agricole (Fida) qui finance à grande partie le Projet d’appui au Secteur agricole au Nord-Kivu (Pasa-Nk) a  fait part au gouverneur militaire de cette province, le lundi 15 novembre 2021, du sous-projet de renforcement de la résilience de petits producteurs agricoles qui  a été mis en place pour des solutions face aux impacts négatifs de la Covid-19 et de l’éruption volcanique du volcan Nyiragongo sur les activités agricoles essentiellement la culture maraîchère dans cette entité administrative.

Pour Valentine Achancho, directeur Pays et Représentant du Fonds International de développement agricole (Fida) en République démocratique du Congo, la présence de sa délégation à Goma s’inscrit dans le cadre de comprendre comment ce sous-projet déjà opérationnel au profit des bénéficiaires fonctionne sur le terrain depuis que les fonds ont été débloqués quant à ce.

« Nous avons échangé avec l’autorité provinciale du Nord-Kivu sur l’objectif de cette mission de supervision d’un fond complémentaire du Fida alloué au gouvernement congolais pour réduire l’incidence de la covid-19 et de l’éruption volcanique sur la culture maraîchère des petits producteurs au Nord-Kivu. Ce fonds de résilience est disponibilisé en vue d’une distribution des engrais agricoles à ces petits producteurs touchés par ces cas, appui en équipement de transport et de champ et aussi des formations », a déclaré Valentine Achancho.

Daniel Bunambo, coordonnateur ad intérim du Pasa-Nk, a indiqué, pour sa part, que les zones concernées par ce fond de résilience sont essentiellement Masisi-Kalehe, Nyiragongo et Rutshuru.

Une descente sur le terrain est prévue dans les lieux indiqués pour s’imprégner de la matérialisation de cette résilience au bénéfice des petits producteurs et programmer des actions après un échange entre les partenaires du Projet d’appui au Secteur agricole du Nord-Kivu tenu à Goma.

Le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, gouverneur militaire du Nord-Kivu a salué ce geste, car de son point de vue, l’agriculture est le socle du développement du Nord-Kivu surtout en cette période où le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi souhaite que le sol prenne la revanche sur le sous-sol en République démocratique du Congo.

Melis Boasi, Correspondant au Nord-Kivu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi