Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Atteinte à la sureté de l’État : le Sénat invite la population à la vigilance

Partager :

SKE__cbus_2240220902BAHATIETSENATEURSUSN_mGlis

La stabilité des institutions de la République prime avant tout. Le sujet a été au menu d’une réunion importante des sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation. Autour de Bahati Lukwebo, les sénateurs appellent la population à la vigilance pour préserver la paix et le bien pour tous. Cette rencontre coupe court aux spéculations faisant état de l’implication des sénateurs à la tentative de déstabilisation des institutions de la République.

À la suite de l’affaire de tentative de « déstabilisation des institutions » ayant conduit à l’interpellation par les enquêteurs de l’ANR de François Beya, conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de sécurité, et aux spéculations qui s’en suivent, faisant état de l’implication des sénateurs dans cette aventure, les sénateurs membres de l’Union sacrée de la nation ont donné de la voix.

Réunis mercredi 9 février autour de Modeste Bahati, président de la Chambre haute du Parlement, les élus des élus ont réaffirmé leur soutien au chef de l’Etat et aux institutions du pays, avant d’appeler le peuple congolais à la vigilance.

À l’issue de cette rencontre qui a duré près de deux heures au Palais du peuple, au nom des participants, le sénateur Aimé-Patience Mangiadi s’est exprimé en ces termes : « Nous, sénateurs de l’Union sacrée de la nation, étant réunis en ce jour 9 février 2022 dans la salle Kivu du Palais du peuple, ayant suivi avec attention la situation politique et sécuritaire de l’heure, avons déclaré en ce jour ce qui suit : nous réaffirmons notre soutien au chef de l’Etat, président de la République, son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Nous soutenons et réaffirmons la stabilité de toutes les institutions de la République. Nous invitons tout le peuple à la vigilance tous azimuts afin de pouvoir assurer à notre pays la paix et le bien pour tous ».

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi