Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Kinshasa : Héritier Watanabé, candidat autodidacte aux épreuves préliminaires de l’Exétat 2022

L'artiste musicien Bondongo Héritier, dit Watanabé, qui a passé ces épreuves au centre de l'ITC/Limete, sur 13e Rue, quartier Résidentiel. Il a été aperçu par les professionnels des médias qui étaient dans la suite du ministre provincial de l'Education de la ville de Kinshasa, Charles Mbutamuntu, qui effectuaient la ronde de différents centres, à travers la capitale.

Partager :

héritier watanabé, candidat autodidacte aux épreuves préliminaires de l'exétat 2022

Plus de 5000 candidats autodidactes ont subi avec succès, le dimanche 20 mars 2022, les épreuves préliminaires de l’examen d’État, édition 2021-2022.

Parmi eux, l’artiste musicien Bondongo Héritier, dit Watanabé, qui a passé ces épreuves au centre de l’ITC/Limete, sur 13e Rue, quartier Résidentiel. Il a été aperçu par les professionnels des médias qui étaient dans la suite du ministre provincial de l’Education de la ville de Kinshasa, Charles Mbutamuntu, qui effectuaient la ronde de différents centres, à travers la capitale.

Le ministre Mbutamuntu a salué le courage de l’artiste-musicien Watanabe en ces termes : « Malgré votre célébrité et votre talent, vous avez manifesté le souci d’avoir votre diplôme d’État. Que cela serve d’exemple à d’autres célébrités ».

Pour ces épreuves préliminaires, le candidat autodidacte le plus âgé dans la ville de Kinshasa est Kombele Kukele ; il est âgé de 78 ans. Le plus jeune, c’est Nsungu Lundoloki, âgé que de 16 ans. 

Mwaba lance ces épreuves à Mbandaka

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba Kazadi, a lancé ces épreuves préliminaires, le dimanche 20 mars 2022 à partir de la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Équateur.

La cérémonie a eu lieu à l’école primaire Liziba en présence du secrétaire général, de l’inspecteur général de l’EPST et du gouverneur de l’Equateur Bobo Boloko.

Au chef-lieu de l’Equateur, « ils sont 10.463 candidats autodidactes de cycle long et 89 candidats de cycle court répartis respectivement dans 262 et 16 centres », a fait savoir le ministre de l’EPST.

Ces épreuves constituent, rappelons-le, la porte d’entrée de l’examen d’État et du jury national pour tous les jeunes et les adultes autodidactes qui veulent décrocher un diplôme d’État ou un brevet de cycle court, a-t-il indiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi