Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Sud-Kivu : vers la diversification des attraits touristiques au Kahuzi-Biega

Partager :

images (96)

Le parc national de Kahuzi-Biega (PNKB) travaille, par les temps qui courent, pour la diversification des attraits touristiques à part les gorilles de Grauer. Ce parc de 6.000 km² de superficie attire aujourd’hui les touristes grâce aux gorilles de Grauer, une espèce protégée mais quelque fois menacée.

« Il y a plusieurs attraits mais nous sommes en train de songer comment diversifier d’autres produits. Actuellement, il y a l’attraction sur les gorilles, l’ascension du mont Kahuzi et Biega, il y a l’attraction sur la chute d’eau au niveau de Cibati, mais aussi il y a l’hébergement que Kahuzi Biega a pu construire pour les clients qui veulent passer la nuit au parc. Nous sommes en train de songer comment diversifier d’autres produits pour avoir pérennisé nos clients une fois au parc. Soit habitué une famille des chimpanzés dans le parc, même pour les petits singes on peut avoir à apprivoiser aussi, comme les colombes, ça fait partie des attractions que nous pouvons faire attendre pour que nos clients puissent passer plus de temps au Parc », révèle le service de communication du PNKB.

Selon la même source, avant la pandémie de la Covid-19, plus de 1500 touristes avaient visités cette réserve. Des visites ont été réduites par la présence de cette pandémie.

Mais actuellement environ 50 visites sont enregistrées le mois, a confirmé Juvenal Munganga délégué aux visites au PNKB.
« Avant Covid-19, on pouvait arriver au seuil de 1500 visiteurs l’an de toutes les nationalités, mais pour les Congolais, c’est plus les randonnées seulement mais les visites aux gorilles sont plus les étrangers. Actuellement comme la situation de la Covid-19 recule, il y a une nette amélioration, c’est le cas du mois passé, on a accueilli plus de 50 visiteurs de différentes nationalités moins d’abord les Congolais », a indiqué Juvenal Munganga.

A ce stade, plus de 178 individus des gorilles sont suivis par le PNKB venus de 13 familles. Sur les traces de Bonane, gorille de la 4ème génération qui attire les touristes au PNKB.

Âgé de 27 ans, Bonane est ce gorille de Grauer de la quatrième génération qui a suivi le processus d’habituation aux humains au sein du parc national de Kahuzi Biega.

Après s’être battu avec son père Cimanuka, il est parvenu à s’en sortir avec 4 femelles avec lesquelles il a fondé sa famille aujourd’hui au nombre de 13.

L’habituation des gorilles aux humains, une étape pénible mais à laquelle les éco-gardes s’habituent et sont déjà à la quatrième génération.

« Il faut que l’équipe soit consistante, et pour cela il faut qu’ils soient nombreux et qu’ils parlent à côté de la famille à laquelle ils doivent habituer. Et ils restent là pendant les moments que la famille est en train de se déplacer, eux aussi se déplacent. Au fur et à mesure que la famille écoute la voix des humains, ils se familiarisent au fur et à mesure, mais ça demande du temps. Pour tolérer la présence humaine, il faut nous prendre soit une année ou deux ans. Si le mal était venu d’une famille non habituée, encore à l’état sauvage, pour tolérer la présence humaine, cela peut nous prendre soit 5 ans, soit 8 ans. Cela, dépend aussi de la motivation que l’équipe se donne », explique le service de communication du PNKB. Avant de renchérir : « A ce stade, plusieurs gorilles ont été habitués aux humains. Kazimire fut le premier, suivi de Maheshe et sa génération, il y a aujourd’hui Cimanuka et son fils Bonane qui fait la stars ».

« Nous sommes à la phase de la quatrième génération, avant il y avait Kazimire, la première famille qui a été habituée, Kazimire qui a donné la progéniture à Maheshe, Mushamuka et autres. Cette deuxième génération qui a été décimée par des guerres que nous avions connues depuis 1997, et la troisième génération de Mugaruka, paix à son âme, qui est décédée, il y a Cimanuka en vie mais solitaire, son fils Bonane qui constitue la quatrième génération des gorilles au PNKB », conclut la source.

Crée en 1970 et inscrit dans le patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980, le parc national de Kahuzi Biega (PNKB) est situé à l’ouest du lac Kivu près de Bukavu, principalement dans la province du Sud-Kivu mais aussi au Nord-Kivu et au Maniema avec sa partie septentrionale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi