Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC : Félix Tshisekedi engage le gouvernement sur la voie de l’électrification

Partager :

rdc félix tshisekedi engage le gouvernement sur la voie de l’électrification

Comme pour la gratuité de l’enseignement, le chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi veut matérialiser l’acquis constitutionnel de l’accès à l’eau potable et à l’électricité à travers le pays.

Si ce pari est gagné, notamment en matière d’électricité, le président de la République aura sorti la République démocratique du Congo de l’obscurité absolue, ainsi des lueurs d’espoir scintilleront à nouveau dans les esprits des Congolais.

Pour y arriver, Félix Tshisekedi veut s’appuyer sur des propositions concrètes qui sont déjà en cours d’examen dans différents compartiments étatiques. C’est dans ce sens que le président de la République a instruit le gouvernement de procéder à une meilleure structuration de ce secteur afin de réduire sensiblement le retard de développement accumulé par notre pays durant plusieurs décennies et de répondre aux grandes attentes de notre peuple.

Il a, à cet effet, noté « qu’il existe aujourd’hui plusieurs offres d’investissements dans le domaine énergétique par exemple la proposition du gouvernement indien de financer l’implantation des centrales solaires à Karawa (15 MWc), Lusambo (10MWc), Mbandaka (10MWc), Mbuji-Mayi (15 MWc) et Manono (10 MWc). Ces projets se situent pour la plupart dans des provinces nouvellement créées. Il est donc impérieux que le gouvernement réserve un caractère urgent aux projets d’électrification du pays, et particulièrement au traitement des projets relatifs à l’offre mentionnée ci-dessus », a déclaré en substance le président de la République lors du dernier conseil des ministres.

Et de poursuivre : « Il en est de même pour les projets d’implantation de petites et moyennes centrales solaires et éoliennes présentés par différents investisseurs aux autorités compétentes pour analyse et décision ». Pour la matérialisation de ce projet, poursuit le compte rendu du conseil des ministres, « le président de la République a chargé le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, le ministre des Ressources Hydrauliques et Électricité ainsi que le ministre des Finances à dresser l’état des lieux qui permettra aux Congolais de bénéficier de leurs droits de base ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi