Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC : Des experts peaufinent la stratégie nationale de la loi sur la protection des personnes vivants avec handicap

Partager :

me irene esambo

Les experts des ministères sectoriels et les acteurs de la Société civile viennent de peaufiner la stratégie nationale de la mise en œuvre de la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap afin de mettre en place des mesures d’application de cette loi en République démocratique du Congo. C’était au cours des travaux organisés à leur intention durant trois jours, soit du 12 au 14 mai 2022, à Kinshasa, par le ministère en charge des personnes vivant avec handicap, en partenariat avec le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNUDH). Ces assises ont permis aux participants d’examiner la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap, ainsi qu’à l’identification des innovations apportées par cette loi.

Pour la ministre en charge des personnes vivant avec handicap et vulnérables, Irène Esambo, l’objectif poursuivi par ces travaux était de comprendre le contenu et d’identifier les innovations apportées par cette loi pour que des experts mettent en place les mesures d’application de cette loi.

Me Irène Esambo a rappelé qu’au mois de décembre de l’année passée, le parlement congolais avait adopté la loi organique portant protection et promotion des droits des personnes vivant avec handicap. « Dans notre pays, cette loi a eu même l’avis favorable de la Cour constitutionnelle qui l’a déclarée constitutionnelle et d’ailleurs, cette loi est en attente d’être promulguée par le chef de l’Etat Félix-Antoine Tshisekedi », a-t-elle dit. Avant de faire remarquer : « C’est pour nous une obligation de travailler pour pouvoir donner l’opportunité à cette loi d’entrer en application. C’est pour cela, toutes les parties prenantes dans la mise en œuvre de cette loi ont d’abord intérêt à comprendre le contenu de cette loi, les innovations apportées par ce texte afin que nous mettions en place les mesures d’application ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi