Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Félix Tshisekedi rappelle au gouvernement son engagement d’exécuter le projet « Kin-Emploi »

Par rapport au projet Kin-Emploi qui vise à encadrer et assurer la réinsertion sociale des jeunes en RDC, le président de la République a rappelé au Premier ministre de s'assurer que tous les ministres sectoriels concernés par le projet de s'acquitter de leur part dans le meilleur délai pour ne pas voir le pays rater une telle opportunité.

Partager :

projet kin emploi

Le chef de l’État, Félix Tshisekedi, a, lors de la 55e réunion du Conseil des ministres du vendredi 27 mai 2022, rappelé au gouvernement la nécessité de viabiliser un site pour la mise en œuvre du projet « Kin-Emploi ». Il a tenu à ce que ce projet soit mis en œuvre en faveur des jeunes Congolais. « Considérant la pertinence et l’opportunité de ce projet d’insertion professionnelle à l’emploi décent des jeunes, au regard des problèmes cruciaux auxquels ils font face, le président de la République a de nouveau engagé le Premier ministre à s’assurer que tous les ministres sectoriels concernés à s’acquitter de leur part dans le meilleur délai pour ne pas voir le pays rater une telle opportunité », rapporte le ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya.

Selon le chef de l’État, ce projet « Kin-Emploi » vise à encadrer et assurer la réinsertion sociale des jeunes en RDC.
« C’est un projet du gouvernement congolais avec l’appui technique et financier de la coopération belge. Près de 5000 jeunes sont concernés par ce projet qui va les rendre autonomes et ce, après avoir suivi une formation à compétence professionnelle », ajoute le compte rendu.

Il s’agit d’un projet dont le coût est de dix (10) millions de dollars américains, dont la contrepartie pour l’Etat congolais qui était fixée à 3%, soit USD 286.000, a été ramenée à USD 186.507, soit 1,67%. Ce projet consiste à prendre en charge, sur une période de 3 à 6 mois, la formation professionnelle des jeunes en difficultés sociales et professionnelles dans différents domaines (Hôtellerie, Restauration, Tôlerie, Mécanique-auto, Bâtiment, Electricité, Informatique, Coupe et couture, etc.). Dans un premier temps, cette formation qui concernera les communes ciblées à caractère urbano-rural et à forte vulnérabilité, sera proposée à un échantillon de 500 jeunes dits « Enfants de rue », non scolarisés et/ou déscolarisés, avec ou sans diplôme, âgés de 16 à 35 ans, de même que les personnes vivant avec handicap.

Le 11 février 2022, lors de la 40e réunion du Conseil des ministres, le président de la République avait rappelé le caractère urgent d’honorer l’engagement pris par le gouvernement d’attribuer un site viabilisé au projet « Kin-Emploi » sur lequel il faudra bâtir le Centre des Ressources Financé par la Coopération Belge Enabel, rappelle-t-on.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi