Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Équateur : Spéculation autour du tarif de transport en commun à la suite de la hausse du prix de carburant

Partager :

equ

Dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, les taximen se livrent, depuis dimanche 14 août 2022, à la spéculation du tarif de transport en commun, à la suite de la hausse du prix de carburant.

Une litre d’essence se négocie actuellement à 7000 FC et 8000 FC, alors qu’elle se vendait à 3800 FC, il y a quelques jours.

Pour une distance de Mbandaka 2 jusqu’au centre-ville par moto, on payait 500 FC, mais les taximen réclament désormais 1000 FC ou 800 FC.

Par ailleurs, certains taximen avaient envahi, ce dimanche matin, le robot régulateur de circulation, don de la fondation Widal, empêchant ainsi la circulation. Sur place, ils avaient brûlé des pneus pour exprimer leur ras-le-bol. Mais, ils ont été dispersés par des éléments de la Police nationale congolaise qui ont été dépêchés sur place pour rétablir de l’ordre.

« Trop c’est trop, le prix du carburant galope quotidiennement sous la barbe des autorités, comme les propriétaires des motos sont exigeants pour le versement, nous sommes contraints à revoir à la hausse le prix de transport », a déclaré un taximan sous couvert d’anonymat.

D’après quelques vendeurs du carburant à la sauvette communément appelés Kadhafi, cette flambée de prix est consécutive à la carence de ce produit au niveau des stations-service.

Les taximen ont demandé aux autorités politico-administratives tant provinciales que nationales de prendre des mesures nécessaires pour mettre fin à cette spéculation du prix de carburant, devenue monnaie courante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi