Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Affaire « Bukanga Lonzo » : Des jeunes du Kwango exigent le procès à la Cour de cassation

Partager :

SKE__cbus_5533221301ZIBULAMESU_mGlis

C’est un feuilleton qui fera encore couler beaucoup d’encre : l’affaire du parc agro industriel de Bukanga Lonzo, une initiative du gouvernement Matata Ponyo et inaugurée le 15 juillet 2014 par l’ancien président de la République, Joseph Kabila. Ce projet agro industriel de Bukanga Lonzo, qui porte le nom d’un des secteurs de la province du Kwango, avait suscité beaucoup d’enthousiasmes et d’espoirs tant au niveau national que provincial. Malheureusement, des espoirs se sont brisés, alors que la population du Kwango avait, pour la première fois, rêvé d’un lendemain meilleur à travers la création d’un environnement qui changerait ses conditions de vie. Elle a cru en la création d’emplois, à la croissance économique qui créerait une classe moyenne dans leur espace vital.

Face à cet espoir tourné en dérisoire suite à la mauvaise gestion du projet, des jeunes du Kwango regroupés au sein de « Zibula Meso », qui est une association locale, donnent de la voix. Dans une déclaration faite, mercredi 12 janvier 2022 devant le Palais du peuple à Kinshasa, ils exigent l’ouverture immédiate du procès du parc agro industriel de Bukanga Lonzo à la Cour de cassation, étant donné que la Cour constitutionnelle s’est déclarée incompétente.

La voix de la jeunesse du Kwango portée par Philippe Kusukama, Coordinateur national de « Zibula Meso », vise également à pousser la Haute cour à répondre à une préoccupation d’actualité : « Que la Cour constitutionnelle indique sans ambigüité à l’opinion nationale et internationale quel est le juge naturel d’un ancien Président de la République et d’un ancien Premier ministre pour les infractions de droit commun, commis lors de l’exercice de leurs fonctions ».

Pour ces jeunes, les médias nationaux et internationaux doivent faire preuve de professionnalisme pour éviter de tomber dans la manipulation et pour que, finalement, un procès équitable et transparent soit organisé afin de rétablir la population et même la nation congolaise dans leurs droits.

Il s’agit d’un combat du rétablissement de la vérité qu’enclenche les jeunes du Kwango qui attendent également du gouvernement de la République une véritable politique de réhabilitation de cette grande machine de production, en tenant compte des autochtones et qui contribuerait sensiblement à l’éradication de la malnutrition qui sévit dans la plupart des provinces du pays, le Kwango compris.

LP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi