Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

RDC : Sama Lukonde prend l’engagement de mitiger tous les risques de mise en œuvre du Programme de développement local de 145 territoires

Soucieux d’améliorer les conditions de vie des populations rurales, le président Félix Tshisekedi ne jure que par la mise en œuvre et la réussite du Programme de développement local de 145 territoires (PDL-145T). En sa qualité de chef du gouvernement, Jean-Michel Sama Lukonde rassure quant à la mise en œuvre du PDL-145T.

Partager :

img 20220321 wa0012

Au nom de tous les membres du gouvernement des « Warriors », le Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kienge, prend l’engagement de limiter toutes les conséquences négatives devant empêcher la réalisation du Programme de développement local de 145 territoires (PDL-145T). L’engagement était pris le dimanche 20 mars 2022 à l’issue du séminaire d’information, de sensibilisation et d’appropriation du PDL-145T, organisé à Kinshasa, l’attention des députés provinciaux.

Pour le Premier ministre, tout doit être mis en œuvre afin de garantir la redevabilité envers les populations congolaises.

« Le gouvernement, sous mon leadership, prend également l’engagement de mitiger tous les risques de mise en œuvre identifiés dans le programme et sera intransigeant en matière de transparence, de traçabilité, d’efficience et de contrôle afin de garantir la redevabilité envers nos populations », a déclaré Jean-Michel Sama Lukonde.

A tous les députés provinciaux, Sama Lukonde a adressé sa gratitude pour leur souci de s’approprier le projet. Le Premier ministre a, par la même occasion, sollicité un soutien sans faille de tous les élus provinciaux à la réussite du PDL-145T.

img 20220321 wa0015
Sama Lukonde, Premier ministre et chef du gouvernement

« De manière particulière, je tiens à remercier tous les députés provinciaux qui, en répondant à l’invitation du président de la République pour prendre part à ces deux journées de travaux, ont démontré à suffisance leur souci de s’approprier ce programme et surtout leur engagement à adhérer et à contribuer à la matérialisation de cette vision du chef de l’Etat visant à vaincre la pauvreté sous toutes ses formes et d’établir l’équilibre entre les milieux urbains et ruraux, où vivent la majorité de nos compatriotes. Cette appropriation et cet engament devra, faut-il rappeler, permettre une meilleure dissémination du programme au sein de la communauté à la base », a déclaré le Premier ministre.

Espoir de tout un peuple

Tout en reconnaissant la valeur qu’apportera le projet en termes d’investissements, Jean-Michel Sama Lukonde reconnaît tout de même la difficulté de résoudre tous les problèmes auxquels font face les populations de la République démocratique du Congo. Ce qui est important, a-t-il relevé, c’est la volonté de corriger les disparités.

img 20220321 wa0018
Vue partielle des députés provinciaux

« Le gouvernement reconnait que le PDL-145T, que je pourrais même appeler aujourd’hui PDL-145T de première génération, ne pouvait pas prendre tous les besoins des territoires, en particulier, et des provinces, en général. Mais ce qui est essentiel, c’est de retenir que le gouvernement a fait preuve de volontarisme et d’engagement à corriger les disparités, quant à l’accès des populations aux services sociaux de base », a renchéri Sama Lukonde.

Le Premier ministre a reconnu par ailleurs, que le PDL « ne constitue qu’une première phase » de cadre programmatique opérationnel au niveau de la base qui nous conduira après son succès et les leçons tirées, à un deuxième PDL plus large de deuxième génération, qui intégrera les besoins des villes.

Le PDL-145T est un vaste programme du gouvernement central qui vise le développement des entités rurales. Le coût total du programme est évalué à 1,660 milliard de dollars américains. Compte tenu du principe d’équité territoriale, une moyenne de 10 millions de dollars américains (USD) a été accordé à chaque territoire afin de prendre en compte les différents types d’investissements retenus selon les priorités.

Le PDL-145T est articulé sur quatre principales composantes. Notamment l’amélioration de l’accès des populations des territoires ruraux aux infrastructures et services socioéconomiques de base ; la promouvoir du développement des économies rurales et des chaines de valeur locales ; le renforcement des capacités de gestion du développement local ainsi que le développement d’un système d’information géo référencé de suivi à même de renseigner sur les progrès du programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi