Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Le chef de l’Etat charge le ministre Kabanda de formaliser le service militaire obligatoire

Dans le souci de matérialiser le projet du chef de l’Etat de création d’un service militaire obligatoire en RDC, le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Dr Gilbert Kabanda Kurhenga, envisage plusieurs stratégies, notamment la campagne tous azimuts de réarmement moral, l’instauration des prix d’incitation (d’excellence) pour créer l’émulation auprès des candidats.

Partager :

le ministre kabanda

Le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, tient à cœur son projet de création d’un service militaire obligatoire. Pour ce faire, il a chargé le ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Dr Gilbert Kabanda Kurhenga, de « formaliser le projet. On verra bien comment cela va se faire. Et sachez bien que la plus haute autorité du pays pense qu’effectivement, nous devrions créer un service militaire obligatoire ».

Pour ce faire, le ministre de la Défense nationale envisage plusieurs stratégies, à savoir « une campagne tous azimuts de réarmement moral, une moralisation intensive. Et personnellement, si j’étais président de la République ou Premier ministre, je créerais un vice-Premier ministre chargé du changement de mentalité. (…) Changement de mentalité avec son double volet : le volet moral et le volet entreprenariat ; le deuxième élément, c’est instaurer des prix d’incitation, des prix d’excellence qui font l’émulation. Il faut que le gouvernement crée une banque de l’entreprenariat et de l’innovation ; que le gouvernement s’engage dans une politique ambitieuse de transfert de technologie. Il faut inciter nos compatriotes qui sont à l’étranger à rentrer au pays. Je suis convaincu qu’avec ce cocktail de stratégies que je viens de proposer, dans un délai pas très long, nous pourrions sortir de ce système qui nous étreint, qui nous maintient, qui nous tire vers le bas. Nous pourrions ‘déboulonner’ ce système d’immoralité et d’incompétence ».

Politique de défense

En tant qu’universitaire, le ministre Kabanda a été l’invité de marque au colloque axé sur le thème « De la faillite à la transformation de la RDC en Eldorado africain ».

C’était le jeudi 21 juillet 2022, dans la salle de conférences de la paroisse Notre-Dame de Fatima, située à Gombe.

A cette occasion, le ministre, qui a planché sur la faillite de l’intelligentsia congolaise, a indiqué que le mal congolais, c’est la faillite de l’élite congolaise depuis plus de 50 ans ainsi que la très faible formation entrepreneuriale, scolaire et académique nationale.

« Donc, nous devons avoir le sens de nous engager dans la production, l’invention et l’innovation. Et tout commence par le début. Il n’y a pas un produit fini qui est fini et qui est consommable dans les phases empiriques », a recommandé le ministre Kabanda.

Dans cet ordre d’idées, le ministre de la Défense nationale dit avoir « demandé et obtenu du gouvernement que je puisse créer l’industrie militaire parce que je voudrais justement que certaines inventions à caractère militaires puissent commencer aussi à voir le jour dans notre pays ».

Comme on le voit, le ministre de la Défense nationale ne parle pas en l’air, le programme du gouvernement constitue son dada. La mise en œuvre de son plan d’action lui tient à cœur. C’est dans ce cadre que le ministre a annoncé à l’assistance la mission lui assignée par le gouvernement de mettre en place une politique de défense nationale congolaise. Dr Gilbert Kurhenga s’y emploie activement et tout prochainement, il exposera les fruits de son travail au Conseil des ministres. Dans le même ordre d’idées, il a annoncé le retour dans ce pays du service militaire obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi