Le_Potentiel logo
Le_Potentiel logo

Nord-Kivu : Les femmes leaders exigent le départ de la Monusco

Partager :

img 20220725 wa0010

Les femmes leaders de différentes organisations ont pris d’assaut les rues du chef-lieu du Nord-Kivu, le vendredi 22 juillet 2022, pour exiger, sans condition et sans délai, le départ de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco) du territoire congolais.

C’était au cours d’une marche pacifique organisée pour la circonstance dans la ville montagneuse. « La Monusco a avoué son échec. Elle a déclaré qu’elle est incapable de combattre pour chasser les forces négatives comme le M23, alors que c’est une mission fortement équipée en armes, en personnel et dotée des moyens financiers conséquents. La Monusco est complice de la guerre de l’Est. Elle a même ignoré la présence des militaires rwandais au sein du mouvement M23, alors que toutes les preuves sont établies. Que cette Monusco quitte notre pays », a déclaré en substance Nelly Lumbulumbu, coordonnatrice de l’organisation féminine « Sauti ya Mama Mukongomani » (La voix des femmes congolaises).

Ces femmes ont tiré également à boulets rouges sur la communauté internationale pointée du doigt comme instigatrice de la guerre de l’Est.


Devant le quartier général de la Monusco à Goma, point de chute de la marche, les femmes leaders brandissaient des calicots portant mention « Départ de la Monusco », « la Monusco est complice de la guerre de l’Est »,… Elles ont appelé toutes les forces vives à leur emboîter les pas.

Une autre marche sera sauf imprévue, ce lundi 25 juillet 2022, à Goma. Cette manifestation va, cette fois ci, réunir les mouvements citoyens de la place.

Il convient de noter qu’un élan de solidarité des forces vives, mouvements des femmes et d’autres groupes de pression du Nord+Kivu pour la défense de la patrie et un soutien aux FARDC, après que le président du Sénat, Modeste Bahati Lukwebo, a exigé, lors de sa récente mission de travail à Goma et à Bukavu (Sud-Kivu), le départ sans délai et sans condition de la Mission onusienne en RDC, après deux décennies sans résultat dans le sens de l’amélioration de la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi